Crans-Montana: le casino tire son épingle du jeu

Si le Produit Brut des Jeux du Casino de Crans-Montana a reculé en 2009 d’environ 1,5 million de francs, les actionnaires de la société se disent satisfaits du dernier exercice. En effet, au vu des difficultés amenées par la conjoncture économique et l’interdiction de fumer dans les lieux publics entrée en vigueur l’été passé, on peut affirmer que le Casino de Crans-Montana a tiré son épingle du jeu. La fréquentation de la maison de jeu valaisanne a même augmenté par rapport à 2008. Economiquement, c’est toute la région qui en profite: d’une part le Casino est un important pourvoyeur d’emplois, d’autre part la Confédération, le Valais et tout particulièrement Crans-Montana bénéficient d’importantes retombées financières pour un total avoisinant les 10 millions de francs.
Si le Produit Brut des Jeux du Casino de Crans-Montana a reculé en 2009 d’environ 1,5 million de francs, les actionnaires de la société se disent satisfaits du dernier exercice. En effet, au vu des difficultés amenées par la conjoncture économique et l’interdiction de fumer dans les lieux publics entrée en vigueur l’été passé, on peut affirmer que le Casino de Crans-Montana a tiré son épingle du jeu. La fréquentation de la maison de jeu valaisanne a même augmenté par rapport à 2008. Economiquement, c’est toute la région qui en profite: d’une part le Casino est un important pourvoyeur d’emplois, d’autre part la Confédération, le Valais et tout particulièrement Crans-Montana bénéficient d’importantes retombées financières pour un total avoisinant les 10 millions de francs.


Le casino de Crans-Montana a terminé l’année 2009 en bouclant sur un recul du Produit Brut des Jeux (PBJ) de 6.76%. «Si nous comparons notre maison de jeux aux dix-huit autres casinos suisses, nous pouvons affirmer avoir bien maîtrisé notre chiffre d’affaire», se réjouit le président du Conseil d’administration Me Albert Nussbaumer, au terme de l’assemblée générale ordinaire de la société qui s’est tenue à Crans-Montana ce 22 avril 2010 à la mi-journée.

Plus de joueurs, mais moins d’argent
Au total, ce sont 123’484 entrées qui ont été enregistrées en 2009, soit un total légèrement supérieur à celui de 2008. Par rapport au précédent exercice, on enregistre donc une augmentation de la fréquentation, de 1,73%. Cette augmentation a été constatée essentiellement durant le 2e trimestre.

Si les joueurs n’ont donc pas boudé leur divertissement devant les machines à sous et tables de jeu, on constate toutefois une modification dans leur comportement, puisqu’ils restent un peu moins longtemps et jouent moins d’argent que par le passé. La conjoncture économique difficile semble en être la cause. De même l’essor des jeux en ligne est une concurrence à laquelle les casinos savent devoir faire face. Par contre, l’installation d’un espace où les fumeurs peuvent librement jouer a permis au Casino de Crans-Montana de ne pas être pénalisé par l’introduction de la loi interdisant la fumée dans les lieux publics. L’investissement consenti pour le réaménagement de son espace intérieur (près de 1,2 million de francs au total) a donc permis de limiter la casse. Rappelons que la Commission fédérale des jeux a constaté que les casinos ont enregistré entre 15 et 40% de perte depuis l’entrée en vigueur de cette nouvelle législation. A Meyrin, autre casino du groupe Partouche, la baisse enregistrée a été de 22%: la maison de jeu genevoise a bien créé un fumoir, mais il n’y a pas de machines à sous à l’intérieur.

Pour fidéliser ses clients, le casino sait qu’il doit renouveler régulièrement son parc de machines à sous et organiser différents jeux et tombola. Une vingtaine de nouvelles machines ont été installées l’an dernier, treize cette année. Le Casino de Crans-Montana compte 132 machines à sous et 7 tables de jeu.

Notons au passage que les gains à ces machines à sous en 2009 ont dépassé 56’200’000 francs.

Anticipation de la loi anti-tabac, accueil soigné des clients et parc de jeux innovants correspondant à ce que les joueurs apprécient: voilà quelques unes des clés du succès.

Dix millions pour la collectivité
Le Casino de Crans-Montana verse une importante masse salariale, puisqu’il ne compte pas moins de 55 places de travail. La maison de jeu est également pourvoyeuse d’argent pour la collectivité qui prélève une partie du bénéfice:
•    La Confédération encaisse 3’849’603 francs pour l’année 2009. Soit par rapport à 2008 un recul de 14.61%.
•    Le Valais touche 13.67% de moins qu’en 2008, soit un total de 3’194’689 francs.
•    Quant à la part versée aux six communes de Crans-Montana, elle a peu varié, le montant leur revenant s’élevant à 2’534’558 francs.

Au total, l’argent provenant de la maison de jeux de Crans-Montana et qui revient à la collectivité en 2009 avoisine les 10 millions de francs.

www.casinocransmontana.com