Société à 2000 watts: quelques précisions

Cit? de l'EnergieUn lecteur nous a rendu attentifs au fait qu’une erreur s’était glissée dans l’article de première page du journal d’octobre. Saisissons cette occasion pour préciser ce que la Suisse entend par "Société à 2000 watts", en attendant des nouvelles du futur label Cité de l’Energie que Crans-Montana devrait recevoir dans quelques semaines. En gros, pour atteindre le défi de la société à 2000 watts, il s’agit de consommer moins d’énergie, un peu comme lorsqu’on décide de moins manger pour perdre du poids!
Cit? de l'EnergieUn lecteur nous a rendu attentifs au fait qu’une erreur s’était glissée dans l’article de première page du journal d’octobre. Saisissons cette occasion pour préciser ce que la Suisse entend par "Société à 2000 watts", en attendant des nouvelles du futur label Cité de l’Energie que Crans-Montana devrait recevoir dans quelques semaines. En gros, pour atteindre le défi de la société à 2000 watts, il s’agit de consommer moins d’énergie, un peu comme lorsqu’on décide de moins manger pour perdre du poids!



La "société à 2000 Watt" est une vison développée il y a quelques années par l’école polytechnique de Zürich. De quoi s’agit-il?
 
Pour comprendre cette notion, partons de la consommation énergétique actuelle de la Suisse (voir ici quelques infos pour calculer votre consommation). Pour évaluer la part que chaque habitat consomme, il faut diviser la quantité totale consommée par le nombre des habitants. Cette quantité moyenne d’énergie consommée par habitant peut alimenté en permanence un moteur dont la puissance est d’environ 6’000 Watt, ou allumer en permanence 60 ampoules de 100 Watt, ou encore faire fonctionner en permanence un four. p. ex. pour cuire un gâteau à pommes: chacun de nous consomme en permanence – 24h sur 24h – la même quantité d’énergie qui permet de cuire un gâteau à pommes (6’000 Watt). On peut comparer cette consommation moyenne de l’énergie du Suisse à celle d’un habitant des Etats Unis  10’000 Watt, ou de l’Inde: 300 Watt.
 
A titre indicatif, notons encore que le même Suisse produit actuellement 8 tonnes de CO2 par an, et que la même école postule que la quantité souhaitable par habitant sera de 1 tonne de CO2 par an – voilà encore du pain sur la planche…
 
La vision d’une société à 2000 Watt déclare donc: consommons le 1/3 de ce que nous consommons actuellement.
 
Mais comment faire? Plusieurs options se présentent à nous. Prenons l’exemple de la voiture. Je peux dans un premier temps décider de rouler moins. Ensuite, je peux passer à une voiture de plus faible consommation: ce deuxième cas illustre la notion de l’ "efficience énergétique", c’est-à-dire qu’avec la même quantité d’essence je roule plus loin. Pour bien faire, il faudrait faire les deux!
 
Et si j’isole mieux ma maison? Là, c’est plus compliqué, car pour produire puis installer l’isolation, il me faut investir une quantité d’énergie (dite "énergie grise"), qu’il me faudrait amortir ensuite avec les économies d’énergie que je peux réaliser avec mon isolation améliorée. Cela signifie qu’il faudra attendre quelques années pour que ma maison isolée consomme moins qu’actuellement. De bonnes raisons qui militent pour une meilleure isolation, même si cette isolation coûte cher en énergie dans un premier temps.
 
En résumé: nous devrions tous être sensibles à la consommation énergétique comme nous le sommes (certains d’entres nous en tous cas…) sensibles à garder la ligne et ne pas prendre des kilos en trop: si on veut perdre du poids, il faut commencer par manger moins! Et, bien sûr aussi, faire du sport, comme le bonhomme du dessin de François Maret qui pédale en attendant la remise du label Cité de l’Energie à Crans-Montana!