Gishlaine Crousy emmène ses élèves au jardin

REVUE DE PRESSE – "Faire un jardin, c’est toucher à tous les problèmes de la planète", dit Gishlaine Crousy ce matin au Nouvelliste. France Massy nous explique le projet qui tenait à coeur à l’enseignante de Crans-Montana: Lorsqu’elle aperçoit les jardins de la clinique genevoise, voisine du pavillon scolaire, Gishlaine décide de se lancer dans l’aventure. La direction de la clinique lui met à disposition le terrain, avec ses élèves, elle le cultivera. "Nous prolongeons la plupart des branches de l’enseignement. Rien ne se perd ici." La leçon de math permet de calculer l’aire du jardin, de définir le nombre et la surface des parcelles à cultiver. Le vocabulaire s’enrichit de mots touchant au jardinage et aux légumes. "Même l’histoire y trouve son compte. On comprend, en sélectionnant les légumes, pourquoi les anciens n’habitaient pas le Haut-Plateau à l’année. A cette altitude, certaines variétés ne sont pas adaptées." Lisez ici (pdf) la totalité de l’article.