Des enfants se sont lancés dans l'Opération Ratatouille!

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana

Dans le cadre d’une activité proposée par le Dr Blaise Haldimann aux enfants à haut potentiel, une dizaine de jeunes ont joué les grands chefs, sous la conduite de Yves Métrailler. C’était ce samedi dans les cuisines du restaurant New Haven.

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana

Dans le cadre d’une activité proposée par le Dr Blaise Haldimann aux enfants à haut potentiel, une dizaine de jeunes ont joué les grands chefs, sous la conduite de Yves Métrailler. C’était ce samedi dans les cuisines du restaurant New Haven.

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (4)

L’idée d’organiser un atelier cuisine vient de Mme Haldimann. Avec Yves Métrailler, chef cuisinier du restaurant-lounge New Haven à Crans-Montana, le défi a été lancé à ces enfants d’imaginer des recettes qu’ils cuisineront et apprêteront eux-mêmes. Le chef les a accueillis dans sa cuisine où les enfants ont travaillé comme des pros sur 3 plats sélectionnés parmi la dizaine de recettes qu’ils avaient imaginées pour l’occasion. Tout le monde s’est retrouvé à table pour le moment de dégustation, dans une ambiance sympathique. Au menu:

  • Tomates farcies aux lardons
  • Gratin de crevettes aux ananas et riz
  • Tarte au chocolat
Quelques souvenirs en images:


Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (3)
Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (2)

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (5)

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (6)

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (7)

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (10)

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (11)

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (9)

Ratatouille-NewHaven-Crans-Montana (8)
Opération réussie pour le Dr Haldimann et le chef Yves Métrailler, pour les enfants aussi, évidemment!

Les enfants à haut potentiel intellectuel souffrent bien souvent de ce qui peut être considéré comme un handicap. Ces enfants représentent près de 5% de la population. Trop souvent, ils ne sont pas identifiés, s’ennuient à l’école, ils sont parfois malmenés par leurs pairs, voire par les enseignants. Ils connaissent des échecs scolaires, n’acquièrent pas les bases, ils n’apprennent pas à faire d’efforts. Cela découle en partie du manque d’information des enseignants, pas formés pour repérer dans leur classe les enfants à haut potentiel. C’est pour faire mieux connaître cette problématique que l’Association valaisanne de parents d’enfants à haut potentiel a été créée au printemps 2000.

De vrais progrès ont été accomplis depuis. L’association, présidée par le Dr Blaise Haldimann, néphrologue à l’hôpital de Sierre, travaille à faire connaître dans les milieux concernés les difficultés de ces jeunes.

Aux enfants, l’AVPEHP propose des activités leur permettant de s’épanouir. C’est dans ce cadre que le Dr Haldimann organise des activités tous les samedis matins, durant la période scolaire, activités diverses destinées à des enfants de 5 à 12 ans environ. Ils ont par exemple déjà participé à des ateliers sur l’égyptologie, sur l’astronomie, sur les cerfs-volants qu’ils ont appris à construire, le boomerang. Ils ont visité une fabrique de chocolat, des musées, etc.