Le Valais du ski sait évoluer, affirme preuves en mains Le Nouvelliste

Revue de presse – Un mois avant Noël, le Valais réussit l’exploit de proposer onze destinations de ski. Le Nouvelliste en profite pour "zoomer" sur quatre nouveautés appelées à durer dans la gestion hivernale de notre tourisme. Une de ces nouveautés est à Crans-Montana.

Revue de presse – Un mois avant Noël, le Valais réussit l’exploit de proposer onze destinations de ski. Le Nouvelliste en profite pour "zoomer" sur quatre nouveautés appelées à durer dans la gestion hivernale de notre tourisme. Une de ces nouveautés est à Crans-Montana.




Voici le texte signé Vincent Fragnière:

«En 1987, lors des championnats du monde, Crans-Montana avait des pistes 5 étoiles.En 2006, celles-ci correspondaient à peine à des 2 étoiles. Et aujourd’hui, on est à nouveau au top.» Responsable du dossier «coupe du monde» sur le Haut-Plateau, le brigadier Marius Robyr ne cache pas l’investissement financier nécessaire pour réussir ce coup de force: 3,8 millions, dont plus d’un provient de la fondation du casino et le solde des six communes. «Crans-Montana n’a pas fait cet effort pour simplement accueillir deux courses de coupe du monde les 8 et 9 mars prochain. La station doit avoir l’ambition de devenir une classique du cirque blanc et d’être à nouveau candidate à des championnats du monde pour 2015 ou 2017.» Pour Marius Robyr, l’exemple à suivre ces vingt dernières années aurait été Saint-Moritz. «Après avoir organisé les championnats du monde, cette station a régulièrement accueilli le cirque blanc avant d’être à nouveau candidate à des championnats du monde. Elle a fait tout juste alors que, de notre côté, on s’est crus les plus forts en 1987 sans véritablement poursuivre l’effort entrepris.»

Gratis pour les écoliers valaisans

Dans quatre mois, Crans- Montana aura donc à nouveau ses pistes coupe du monde en organisant deux descentes dame et un slalom. «Elles peuvent accueillir toutes les disciplines, hommes ou dames.» Même si l’équipe suisse de ski n’est plus aussi performante que celle des années 80, Marius Robyr est persuadé que le label «coupe du monde va attirer de nouveaux skieurs sur le Haut- Plateau. «Les gens voudront skier sur les pistes qu’ils verront à la télévision.» En attendant, pour les 8 et 9 mars, Crans- Montana désire recréer une véritable liesse populaire autour de ces deux courses. «Tous les écoliers valaisans jusqu’à 15 ans pourront venir skier gratuitement à Crans-Montana ce week-end-là, tout en assistant aux courses. Celles-ci seront également gratuites pour les adultes, sauf s’ils se trouvent dans la tribune d’arrivée.»

Douze millions pour un télésiège 

Le dossier consacré ce samedi au Valais qui sait évoluer évoque aussi les millions de francs investis à Verbier et à Crans-Montana où, nous dit Le Nouvelliste, (CMA) remplace son télésiège de «La Nationale». Tout en partant de plus bas, la nouvelle installation – un télésiège six places débrayable – rejoindra l’arête de Cry d’Er en six minutes trente contre treize minutes auparavant, avec un débit de 6000 personnes par heure. «L’investissement total s’élèvera à 12 millions de francs et l’installation sera ouverte aux alentours du 15 décembre», précise Arthur Clivaz, le nouveau directeur commercial de CMA.

Les 3 autres "preuves" du NF

Les autres "preuves" de la dynamique touristique valaisanne évoquée par le journal sont:

- Téléovronnaz qui se lance dans l’hébergement dans le but de décentraliser l’offre. "Au lieu de ne proposer que des locations à la semaine, du samedi au samedi, nous permettrons à nos clients de louer un appartement pour quelques jours seulement, à leur convenance", annonce au journal Gianluca Lepori qui va aussi intensifier les collaborations avec les tours opérateurs.

- Le Lötschberg qui ouvrira le 9 décembre influence directement la stratégie touristique des stations du Haut-Valais. Le Nouvelliste cite Saas-Fee et Loèche-les-Bains. La première propose des voyages à prix forfaitaires, en partenariat avec les CFF, incluant ski, logement et transport. La deuxième débloque 30% de budget pub pour l’occasion sans toutefois viser les clients d’un jour jugés peu intéressants économiquement. La Leuk-Leuderbad Bahn (LBB) a instauré pour sa part des navettes toutes les 30 minutes durant les week-ends.

- Les 4 Vallées qui créent la carte club, une carte multifonction qui droit à différents avantages.

Source: Le Nouvelliste, qui nous dit ici où skier ce week-end

A lire aussi, cette info de l’ATS sur le site du Nouvelliste, au sujet des stations qui investissent dans l’enneigement artificiel, ici