Hausse des nuitées prévue pour cet hiver

Le baromètre valaisan du tourisme indique une hausse de 4,3% des nuitées hôtelières pour l’hiver 2007-2008. Si ces prévisions établies par l’Institut Economie & Tourisme (IET) de la HES-SO Valais se réalisent, il s’agira de la plus forte progression enregistrée depuis cinq ans. Quant à l’été 2007, l’aiguille du baromètre pointe sur «stabilité» et ce malgré des précipitations record. La dernière saison d’été obtient la note satisfaisante de 6,3 sur 10, selon l’enquête menée par l’IET auprès des différents prestataires du tourisme.

Le baromètre valaisan du tourisme indique une hausse de 4,3% des nuitées hôtelières pour l’hiver 2007-2008. Si ces prévisions établies par l’Institut Economie & Tourisme (IET) de la HES-SO Valais se réalisent, il s’agira de la plus forte progression enregistrée depuis cinq ans. Quant à l’été 2007, l’aiguille du baromètre pointe sur «stabilité» et ce malgré des précipitations record. La dernière saison d’été obtient la note satisfaisante de 6,3 sur 10, selon l’enquête menée par l’IET auprès des différents prestataires du tourisme.

 

Les prévisions établies par l’Institut Economie & Tourisme laissent augurer un excellent hiver 2007-2008 pour l’hôtellerie valaisanne. Selon le baromètre de l’IET, la hausse des nuitées se montera à 4,3% (+ 100’000 nuitées par rapport au précédent exercice hivernal). La prochaine période de décembre à mai devrait ainsi passer au-dessus de la barre des 3,2 millions de nuitées. Avec des progressions de respectivement 6,7% et 7%, les mois de janvier et février s’annoncent particulièrement réjouissants.

Le tourisme valaisan dans un bon cycle

L’augmentation des nuitées hôtelières pour l’hiver 2007-2008 s’inscrit dans un cycle à la hausse qui s’est esquissé en 2003, faisant suite à trois années d’érosion. Estimée à 4,3%, la progression attendue pour l’hiver prochain s’annonce la plus marquée du cycle. Pour comparaison, la hausse effective avait été de 2,6% lors de l’hiver 2006-2007.

Confortées par l’arrivée de la neige, les perspectives pour cet hiver s’expliquent par plusieurs facteurs. Avec l’ouverture de la NLFA du Lötschberg, le tourisme valaisan bénéficie d’un nouvel atout dans son jeu. D’autre part, la conjoncture actuelle est très favorable – croissance de la consommation mondiale, franc suisse bon marché. Précisons toutefois que l’hôtellerie valaisanne ne pourra réaliser la performance annoncée que si ces conditions se maintiennent.

Quant au moyen terme, en admettant bien sûr que le contexte économique reste favorable, «ce cycle à la hausse devrait se poursuivre», estiment les chercheurs de l’IET.

Des tendances nuancées selon les régions

Le baromètre du tourisme valaisan détaille également les tendances région par région, la hausse annoncée de 4,3% représentant une indication globale qu’il s’agit de nuancer. Il en ressort que les nuitées hôtelières vont surtout se renforcer dans les destinations et les stations bénéficiant d’une hôtellerie forte. Le Haut-Valais, Ovronnaz et le Pays du Grand St-Bernard apparaissent comme les mieux placés pour améliorer leurs résultats. De plus, le thermalisme est un facteur de succès (Loèche-les-Bains, Ovronnaz).

L’été 2007 tire bien son épingle du jeu

La dernière édition du baromètre du tourisme valaisan dresse également un bilan de la saison d’été 2007 qualifié de globalement satisfaisant. Pour établir leurs conclusions, les chercheurs de l’IET se sont notamment basés sur une enquête en ligne qu’ils ont réalisée auprès des différents prestataires touristiques: remontées mécaniques, activités Sport & Fun, parahôtellerie et hôtellerie (près de 1000 questionnaires envoyés, avec un taux de retour de 22%).

Dans l’ensemble, les réponses font état de chiffres d’affaires plutôt stables par rapport à l’été 2006 et ce malgré des conditions météo guère favorables, en juillet surtout. Si bien que l’été 2007 obtient finalement la note de 6,3 sur 10, ce qui équivaut à la mention «satisfaisant» (échelle d’appréciation: 1 = très mauvais, 10 = excellent). L’été 2007 est gratifié d’une évaluation légèrement meilleure que le précédent (note: 6,1), des résultats qui reflètent la tendance globale à la hausse du tourisme valaisan depuis 2003.

C’est pour les remontées mécaniques que l’été 2007 a été le plus satisfaisant (note 6,7), suivi de l’hôtellerie (6,7), des activités Sport & Fun (6) et de la parahôtellerie (5,9). Le baromètre permet à une vingtaine de stations et destinations de se situer par secteur et par rapport à la moyenne.

Pluies record et week-ends miraculeux

Le baromètre de l’été 2006 contient aussi une analyse météo précise. Le travail des chercheurs montre que l’été 2007 a réellement été «pourri», avec un record de précipitations battu à Sion notamment. Cet été a ainsi été le plus arrosé depuis 1872. Mais septembre et une série miraculeuse de week-ends radieux entre deux averses ont sauvé la saison. C’est ce que révèle cette analyse surtout axée sur les précipitations et l’ensoleillement, deux paramètres importants pour les touristes et particulièrement pour les excursionnistes.

Radiographie saisonnière

L’Institut Economie & Tourisme (IET) de la HES-SO Valais a établi le présent baromètre à la demande de Valais Tourisme et du Service du Développement économique (SDE) de l’Etat du Valais. Cette recherche a été menée par Miriam Scaglione et Roland Schegg, sous la direction de Marie-Françoise Perruchoud-Massy, responsable de l’IET. Le baromètre du tourisme valaisan offre une radiographie régulière, saisonnière du secteur, sous forme de prévisions et de bilan, avec un zoom sur une vingtaine de destinations et de stations. Cet instrument de mesure aide ces acteurs à évaluer leurs points forts et leurs points faibles et à apprécier l’évolution de la situation, l’objectif étant de leur transmettre rapidement les informations permettant de réagir, d’anticiper, de rectifier une stratégie.

Deuxième baromètre

L’IET produit son deuxième baromètre de prévisions hivernales. Le premier, qui portait sur l’hiver 2006-2007, avait prévu une hausse des nuitées hôtelières de 1,1%. La progression effective a été 2,6% (+ 35’000 nuitées par rapport aux prévisions). Ce premier exercice a ainsi montré une fiabilité élevée. La marge d’erreur admise est de + ou – 2 points.

Les objectifs de l’IET pour les prochains baromètres: affiner les prévisions en tenant compte de différents scénarios (contexte macro-économique, évolution du pouvoir d’achat en Suisse, fluctuations météo); établir des prévisions pour les nuitées parahôtelières également, ce qui sera possible lorsque les statistiques dans ce domaine, en voie d’élaboration, seront disponibles.

Les sources de l’IET: enquêtes, statistiques de l’OFS (nuitées hôtelières), indicateurs indirects pour évaluer la fréquentation touristique (déchets ménagers, nombre de passages sur les routes, etc.).

Les baromètres du tourisme de l’IET sont en ligne ici.

Source de l’info: communiqué de presse de l’Institut Economie & Tourisme