L'archéologie suisse dans le monde, selon Pierre Ducrey

«Les missions archéologiques suisses à l’étranger ne sont pas seulement méconnues, elles sont carrément inconnues. Leur travail remarquable devrait pourtant faire rayonner notre pays.» C’est ce qu’affirme aujourd’hui dans 24 Heures Pierre Ducrey. Le professeur honoraire d’histoire ancienne à l’Université de Lausanne publie aujourd’hui "L’archéologie suisse dans le monde". A Crans-Montana où il vit une partie de l’année, on se souvient qu’il a publié l’ouvrage historique qui a marqué les 100 ans du golf et le petit livre sur Plan-Mayens.
«Les missions archéologiques suisses à l’étranger ne sont pas seulement méconnues, elles sont carrément inconnues. Leur travail remarquable devrait pourtant faire rayonner notre pays.» C’est ce qu’affirme aujourd’hui dans 24 Heures Pierre Ducrey. Le professeur honoraire d’histoire ancienne à l’Université de Lausanne publie aujourd’hui "L’archéologie suisse dans le monde". A Crans-Montana où il vit une partie de l’année, on se souvient qu’il a publié l’ouvrage historique qui a marqué les 100 ans du golf et le petit livre sur Plan-Mayens.



«Nos voisins, Français ou Allemands par exemple, n’hésitent pas à mettre en avant le travail de leurs archéologues à l’étranger. Pourquoi la Suisse n’en fait-elle pas autant?» Au journaliste Emmanuel Barraud, l’ancien recteur de l’Uni de Lausanne avoue qu’il mène ce combat depuis plus de 20 ans.
Ce livre prend la mesure de l’ensemble des travaux accomplis par des archéologues suisses hors des frontières nationales: plusieurs décennies de fouilles et d’études sur des sites comme Erétrie dans l’île grecque d’Eubée, Kerma au Soudan ou Iaitas-Monte Iato en Sicile, pour citer trois missions parmi une vingtaine actives aujourd’hui.

Pierre Ducrey parlera du thème qu’il aborde dans son livre lors d’une conférence qu’il donne jeudi 15 novembre (18 h), dans le cadre des Rencontres de la bibliothèque publique d’Yverdon-les-Bains.

A lire, si le sujet vous intéresse, ce volume de 149 pages paru aux Presses Polytechniques romandes aujourd’hui même 12 novembre , dans la collection "Le savoir suisse".