Grüezi Winterthur: des nouvelles de nos cyclistes

Nos cyclistes, partis à 10 h de Crans-Montana (nous vous en parlions ici), sont arrivés au crépuscule au terme de la première étape. A entendre l’ambiance à l’hôtel où ils passent la nuit, tout roule!  

Nos cyclistes, partis à 10 h de Crans-Montana (nous vous en parlions ici), sont arrivés au crépuscule au terme de la première étape. A entendre l’ambiance à l’hôtel où ils passent la nuit, tout roule!  



Selon Michel Crettol, s’ils sont arrivés un peu plus tard que prévu, c’est la faute à l’envie bien valaisanne de trinquer en cours de route…

On pouvait s’en douter, la descente de Crans-Montana jusqu’à Sierre fut… franchement froide. Aucun problème sur la route. Alex Moos les a entraînés dans sa roue jusqu’à Brigue. Ensuite ils ont continué seuls. Les trois derniers 1/4 d’heure se sont passés sous une petite pluie.

A l’arrivée, Simon a déployé ses talents de masseur (mais comme il pédalait aussi, qui donc la massé?)

Même si Michel Crettol pense à la neige (pourvu qu’elle tombe sur les pistes de CMA…), il pense ne pas en avoir demain sur la route. "De toute façon nous n’avons que le choix de continuer puisque nous n’avons que nos vélos pour nous déplacer! Notre équipe ne reculera devant aucun exercice", a affirmé le boss de CMA.

Après ces 127 premiers kilomètres, à l’heure du coup de fil, notre délégation cycliste allait passer à table. On ne saura donc pas vous dire à quelle heure ils se sont couchés. Par contre promis-juré: ils affirment qu’ils prendront le départ à 9 h 30 jeudi matin!

Anouck, seule femme parmi ces messieurs, a confirmé que tout se passait très bien! C’est peut-être bien la jeune femme qui tirera le peloton demain… Au menu: la montée du Brünig. Bon courage!