Belle de nuit: le JDS rencontre la présidente de la Nuit des Neiges

Revue de presseLa 24e Nuit des Neiges se tient ce samedi au Régent. Le Journal de Sierre a rencontré celle qui préside la Nuit des Neiges depuis 8 ans maintenant: Linda Barras

Revue de presseLa 24e Nuit des Neiges se tient ce samedi au Régent. Le Journal de Sierre a rencontré celle qui préside la Nuit des Neiges depuis 8 ans maintenant: Linda Barras

Bertrand Crittin a demandé à Linda Barras quel est son meilleur souvenir: "Mon mari!" a répondu la présidente du coimté d’organisation du tac-au-tac. "C’était il y a 14 ans. J’étais invitée à la Nuit des Neiges et je me suis retrouvée assise au côté de Christian Barras. On ne s’est plus quittés". Le journal nous apprend que le Valais et Crans-Montana sont devenus la seconde patrie de Linda Barras, iranienne aux origines arméniennes. Deux cultures qui, dit-elle, lui manquent parfois mais qu’elle inculque à ses deux enfants.

La Nuit des Neiges a distribués plus de 2 millions de francs suisses en 23 ans. Cette année, c’est NO DIFFERENCE et Sport Handicap Martigny qui sont bénéficiaires. Et la soiréee affiche complet, avec déjà une liste d’attente… Linda rêve de pouvoir accueillir 450 personnes: il faudrait pour cela déplacer la manifestation, aucune salle pour l’heure n’existe (pour le moment…). Cette année, annonce Linda Barras, ceux qui ont eu la chance de trouver une place à la soirée de gala pourront rencontrer Orianne Colllins, Stéphane Bern, Franco Knie… Des people qui attire les regards, mais c’est surtout la générosité de chacun qui est importante. Pour son anniversaire, raconte la présidente au JDS, "Une petite fille de six ans a demandé de l’argent à sa maman pour le verser à la Nuit des Neiges des Enfants, créée l’an dernier. Ce geste m’a touchée et surprise."
Une école, en Argentine, a été baptisée à notre nom. Une satisfaction très grande pour tous les bénévoles du comité d’organisation et de sa présidente Linda Barras.

Si vous voulez faire un don, vous trouvez tous les renseignements sur www.nuitdesneiges.ch

A lire aussi dans La Vie à Crans-Montana l’article rédigé suite à la rencontre avec Orianne Collins, la "maman" de NO DIFFERENCE.

Et aussi, hier dans la Tribune de Genève, l’article consacré à  "Cinq athlètes à Bercy", sur les jeunes sportifs de NO DIFFERENCE.