100 ans de golf à Crans-Montana

Crans-Montana fête cet automne 100 ans de golf! Le Valais, eldorado du golf: c’est avec cet argument que l’association valaisanne de golf travaille, avec la Haute Ecole valaisanne, à la préparation d’un site internet devant permettre de présenter l’offre des golfs bien sûr, mais aussi de proposer une nouvel outil de commercialisation.

Crans-Montana fête cet automne 100 ans de golf! Le Valais, eldorado du golf: c’est avec cet argument que l’association valaisanne de golf travaille, avec la Haute Ecole valaisanne, à la préparation d’un site internet devant permettre de présenter l’offre des golfs bien sûr, mais aussi de proposer une nouvel outil de commercialisation.

  • Le golf et son histoire en Valais

Samedan en 1893, Montreux en 1900 Bad Ragaz en 1905, puis Montana en 1906… C’est au tour du Golf-Club Crans-sur-Sierre de célébrer en 2006 le centième anniversaire de la création sur le Haut-Plateau du premier parcours. Au début du XXe siècle, à 1500 mètres d’altitude, la rencontre du clergyman-agent de voyages anglais Henry Lunn et de l’hôtelier valaisan Albert de Preux fait naître à Montana un palace. Et un parcours de golf, pour les clients de l’établissement, au lieu-dit «Cran».

Depuis, le Valais a fait son chemin sur la planète golf et, chaque automne, il accueille sur le parcours Severiano Ballesteros les meilleurs golfeurs professionnels pour le Swiss Open–European Masters. D’autres parcours ont vu le jour en Valais dès l’après-guerre, à Crans-sur-Sierre tout d’abord, avec le terrain des Xirès (1951), ancêtre du parcours Jack Nicklaus, inauguré en 1988. A la même époque, un parcours «compact» (pitch and putt) est installé au pied de la Tour de Super-Crans, à Vermala. Suit le terrain, «compact» lui aussi, et quasiment spontané, de Noas, à Chermignon d’en Bas.

Mais Verbier n’est pas en reste, puisque son premier parcours de 9 trous remonte à 1969. Il est porté à 18 trous en 1991. L’effet d’entraînement se poursuit avec l’apparition successive des golfs de Riederalp (9 trous, 1985), Sion (9trous en 1995, 18 trous en 2002); Sierre (9 trous en 1994, 9 trous prévus prochainement), Leuk-Susten (18 trous, 2002), enfin Zermatt-Matterhorn (9 trous, 2004).

  • Le Valais, Eldorado du golf

Quelle région peut, comme le Valais, proposer de pratiquer le ski le matin sur les pentes enneigées, puis de prendre ses clubs sur un parcours de plaine dans l’après-midi? Le Valais, c’est bien sûr le Cervin, c’est aussi le glacier d’Alestch, patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est encore la Fondation Gianadda pour les amateurs d’arts, c’est une large palette de restaurants typiques et gastronomiques sans oublier le vignoble d’où proviennent de très grands crus. Pour le golfeur, un séjour en Valais représente bien plus que la pratique de son sport préféré…

  • Business model

Grâce au projet « Valais Destination Golf Management », la branche économique touristique du golf bénéficiera prochainement d’un « business model », fonctionnant avec internet.

« Ce système permet de transformer la gestion individuelle de chaque club d’une même région en une approche globale, inspirée du modèle de management de destination », explique Nicolas Deletroz, collaborateur scientifique à la Haute Ecole valaisanne. Le projet vise donc à mieux intégrer l’offre des clubs en l’assimilant à un produit touristique classique pouvant être distribué par divers acteurs régionaux ou locaux tels que les hébergeurs et les offices du tourisme. »

Un logiciel adéquat permettra l’achat de « tee times » dont les prix évoluerait selon le principe du yield management, un peu comme les billets d’avions des la compagnie Easy Jet. Le portail internet est en voie d’achèvement, mais on ne connaît pas encore la date de sa mise en ligne. La plateforme pourra comprendre plusieurs fonctionnalités: la gestion des disponibilités, les réservations, les paiements en ligne, le concept de modulation des prix des prestations. S’y ajoute l’intégration des prestations des clubs de golf avec celles des destinations touristiques.

Le but final est une meilleure exploitation commerciale des différents parcours avec une meilleure utilisation des plages horaires disponibles.

Le golf-club Crans-sur-Sierre est le plus grand de Suisse avec 1800 membres. Il n’a pas besoin, dans l’immédiat en tout cas, de ce type d’outil de réservation pour augmenter sa fréquentation. La station qui accueille l’Omega European Masters chaque automne (le plus important tournoi européen après le British Open) affiche des taux d’occupation excellents. Son directeur Yvan Rion confiait ce jour au Nouvelliste (quotidien valaisan) que

« durant ces trois dernières années, les parcours de Crans-Montana ont enregistré un taux de croissance de l’ordre de 40%. »

Reste que tous les golfs valaisans peuvent profiter de la notoriété de celui de Crans-Montana. En proposant à ses clients aussi la vision – via la plate-forme internet – des atouts des autres golfs du Valais, le golf-club Crans-sur-Sierre inciterait à faire mieux connaître à ses clients les autres parcours, incitant à penser le Valais comme une seule et même destination où les hôtes touristiques peuvent profiter d’une large palette de loisirs.

> www.golfcrans.ch

Partenaires académiques du projet Golf Valais Destination Management: Institut économie et tourisme et Institut informatique de la Haute école valaisanne, Lausanne Institut for Hospitality de l’Ecole hôtelière de Lausanne. Partenaires économiques: Association valaisanne de golf, Association suisse de golf, Association suisse des golfeurs indépendants, Swiss Golf Network (GPNet), Tourist Data Shop (Tomas), Conchita-plus, Zindel Golf Services (VZP) et Etat du Valais (SDET).